11 septembre 2001: anomalies

source: Marc Filterman Des réflexions écrites au lendemain de l'attentat, avant que la vérité sur l'affaire ne soit connue. Autre info: une traductrice ayant travaillé pour le FBI a transmis aux enquêteurs des documents prouvant que les responsables du FBI connaissaient le plan de Al Qaida consistant à attaquer avec des avions civils plusieurs mois avant le 11 septembre.
Source: Article de Andrew Buncombe dans le journal l'independent (Washington, le 2 Avril 2004)

On peut enfin se poser la question d'usage: à qui profite le crime?


Dans les jours ayant précédé le 11 septembre, des mouvements suspects ont eu lieu sur de nombreuses valeurs, celles-ci étant évidemment jouées à la baisse avec un effet-levier de 100 (le spéculateur ne dépose qu’ 1% de la somme, la différence étant versée par la banque en cas de baisse au jour fixé).

A titre indicatif, 4 744 put options (vente à découvert=spéculation à la baisse) [ont été placés] sur United Airlines, [qui ont rapporté] un bénéfice de 5 millions de dollars.

Le 10 septembre, prise de 4 156 put options pour American Airlines, avec un bénéfice de 4 millions de dollars.

Le volume de titres traités était six fois plus élevé que la normale et aucun mouvement d’une quelconque ampleur n’a été observé sur aucun autre titre de compagnie d’aviation.

Morgan Stanley Dean Witter & Co, qui occupait 22 étages du World Trade Center, a eu 2 517 put options sur octobre entre les 8 et 10 septembre (augmentation de 1000% par rapport à la normale). Bénéfice : 1,2 million de dollars. Merrill Lynch, qui occupait également 22 étages dans le WTC, a eu 12 215 put options pour octobre les 4 jours avant l’attentat, contre 252 les jours précédents (augmentation de 1200%). Soit 5,5 millions de dollars de bénéfice.

FAITS & DOCUMENTS 1er au 15 novembre 2001 Page 9

vente pour la première fois en 30 ans du WTC pour un montant de 3,2 milliards de dollars à Larry Silverstein. Mi-juillet 2001, une clause sera rajoutée pour couvrir les risques d'attentats terroristes pour 3,5 milliards de dollars. Au final après les attentats, le tribunal du district de Manhattan lui accordera 7 milliards de dollars. Il prendra même la précaution de faire rajouter une clause pour pouvoir reconstruire des tours en cas de destruction.